Catherine Beudaert Photographe

UNE FIN #catherinebeudaert

Fin. Nouveau départ.
Toutes les pierres ramassées en chemin
Sont autant de morceaux d’espoir
Pour célébrer le matin.

fin CBEUDAERT

UNE FIN – Série LA BENGALE 31 MARS 2015

LA GRAINE #catherinebeudaert

A chaque jour son miracle,
Je suis toujours en vie.
Malgré trois ans de débâcle,
Je germe, je pousse, je grandis.

La graine CBEUDAERT

LA GRAINE – Série LA BENGALE Mars 2015

BIENTOT DEBOUT #catherinebeudaert

Tu as mis ma faiblesse à l’épreuve,
Je t’en remercie.
Bientôt, je serai debout,
A danser et croquer la vie.

BDEBOUT CBEUDAERT

BIENTOT DEBOUT – Série LA BENGALE Mars 2015

RECONNEXION #catherinebeudaert

Besoin de calme pour affronter la surréalité,
Besoin de solitude, besoin de vérité.
C’est ma forêt intérieure que je vais affronter.

reconnexion CBEUDAERT

RECONNEXION – Série LA BENGALE Mars 2015

PLUMES #catherinebeudaert

Je pleure des plumes,
Elles s’envolent en chemin.
Dépouillée d’amertume,
Je décrispe mes mains.

plumes CBEUDAERT

PLUMES – Série LA BENGALE Février 2015

CREPUSCULE #catherinebeudaert

Mon ami Crépuscule, je te tourne le dos.
Obscure sensation, j’ai besoin de repos.
Rien n’est clair, rien n’est sombre.
Instants mystérieux, je me fie à mon ombre.

Crepuscule CBEUDAERT

CREPUSCULE – Série LA BENGALE – 18 février 2015

DESERT #catherinebeudaert

Egarée dans un désert d’incompréhension,
Ecrasée par le poids d’une hostilité sans limite,
Encore un coup d’arrêt dans l’exercice de mes passions,
Epreuves infligées pour me rendre moins petite.

Desert

DESERT – Série LA BENGALE – 18 décembre 2014

TRACES – Icare, leçon 3 #catherinebeudaert

Nos rêves sont précieux,
Ils esquissent nos traces ;
Bec et ongles (vernis),
Je défendrai ma place.

ICARE Leçon 3 La femme corbeau BEUDAERT

TRACES – Série LA BENGALE 2014

LE SOUFFLE #catherinebeudaert

Vitalité enfuie,
Besoin de reprendre mon souffle,
De minuit à midi,
La nature me ressource.

Le soufflre BEUDAERT

LE SOUFFLE – Série LA BENGALE Avril 2014

LA TEMPETE #catherinebeudaert

Comme des grains de sable picotant ma peau nue,
Une douleur diffuse dans mon corps s’insinue.
Bouchon sur l’océan soumise au gré du vent,
Ma tempête intérieure s’agite, inlassablement.

Tempete

TEMPETE – Série LA BENGALE – mars 2014

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 506 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :