TERRESTRE… OU PAS

Avec son nouvel album tendance pop-rock-anglo-americano-martienne, l’auteur-compositeur-interprète Jean-Patrick CAPDEVIELLE propose de nous accueillir au paradis (in french).

Il a été décidé que je réaliserai la photo de la pochette.
Le mélange de nos univers semble aller de soi. Le projet se dessine rapidement. La concordance de nos agendas est moins évidente.

19 septembre 2015, 14 heures. Nous avons rendez-vous dans un atelier prêt à être déserté : murs nus, pots de peintures empilés, chevalet plié, tapis roulé… La lumière est belle.
Je m’imprègne facilement du lieu en installant le matériel nécessaire à la prise de vue. L’image envisagée est un homme invisible qui essaie d’échapper à une escadrille de soucoupes volantes, façon « la mort aux trousses ».
Nous mettons au point les derniers détails.
Mon modèle enfile le masque de plâtre encore humide ; je lui bande les mains. L’homme court à perdre haleine ; je déclanche. Tout n’est plus qu’illusion.

L’image de la pochette sera dévoilée en avant-première le vendredi 30 octobre à la Galerie NEGATIF+ à Paris lors du vernissage d’une exposition consacrée à l’artiste.
La sortie de l’album « Bienvenue au Paradis » est prévue fin novembre. Sa réalisation a été possible grâce à près de 450 kissbankers.

L'homme invisible - CAPDEVIELLE BEUDAERT

Sequence habillage - CAPDEVIELLE BEUDAERT

Jean-Patrick CAPDEVIELLE et Catherine BEUDAERT - après shooting pochette Album 2015

Invitation vernissage Expo CAPDEVIELLE BEUDAERT 301015

#BIENVENUEAUPARADIS #CAPDEVIELLE2015 #CATHERINEBEUDAERT

DOULEUR OCEANE

Dans l’eau salée de mes larmes,
Je me glisse tout au fond.
Ma douleur abyssale,
M’abandonne aux démons.

Douleurs oceanes CBEUDAERT

DOULEURS OCEANES – Série LA BENGALE 2012 © Catherine BEUDAERT

SAISIE

Comptes bancaires pillés.
Aux portes de l’été,
Je suis frigorifiée.
Une autre procédure
Accentue mes morsures.
Mes projets sont figés,
Plus aucune aventure,
A part celle de prier,
Devant mes ailes brisées.

Saisie CBEUDAERT

SAISIE – Série La Bengale – 5 juin 2012 © Catherine BEUDAERT

MURMURES

Doutes, angoisses, désespoirs.
Pauvre fille prostrée à la tombée du soir.
Que fais-tu de la passion, de l’amour, du courage ?
Préfères-tu croire l’ennemi qui promet ton naufrage ?
Lève-toi,
Regarde vers la lumière.
Le cormoran veille,
Il entend tes prières.
Il te guidera sous l’eau,
Etourdira ta proie,
Gobera son âme,
Luttera avec toi.
Repose-toi, pauvre fille !
Demain viendra le vrai combat.

Murmures - le Cormoran CBEUDAERT

MURMURES (le Cormoran) – Série LA BENGALE © Catherine BEUDAERT

ANIMALE

Traquée, blessée, épuisée,
Besoin d’une main pour me relever.
Le procès me terrasse ;
Pas de carapace.

Animale CBEUDAERT

ANIMALE – série LA BENGALE © Catherine BEUDAERT

TENTATIVE D’ENTOMOLOGIE

Je virevoltais comme un papillon,
De jour en nuit,
Au gré de ma fantaisie.
Victime d’un picador,
Coups d’un mauvais sort,
Me voici assignée.
Stupéfaction…

Tentative d'entomologie CBEUDAERT

Tentative d’entomologie – série La Bengale – 20 mars 2012 © Catherine BEUDAERT

LA ROSE BENGALE

Comme un mirage,
Une femme sans âge
M’a redonné courage.

Il faisait gris dans ma tête cet après-midi là. Je montais sur la falaise sans but précis. Enfin… si. Plongée dans ma brume, je ne l’ai pas senti s’approcher, ce petit bout de femme, qui me fixait avec intensité. Arrivée à ma hauteur, d’une voix ferme, elle me dit, en m’offrant son trésor, une rose éclatante : « malgré les embruns, malgré les tempêtes, regardez comme elle s’est épanouie ! Elle est pour vous, la belle, à la nature, on dit merci ! »
Sans un mot de plus, elle est partie, me laissant avec la rose, résistante et en vie.

La Bengale CBEUDAERT

… 30 juin 2012 … naissance de ma série LA BENGALE…  © Catherine BEUDAERT