LA TEMPETE

Comme des grains de sable picotant ma peau nue,
Une douleur diffuse dans mon corps s’insinue.
Bouchon sur l’océan soumise au gré du vent,
Ma tempête intérieure s’agite, inlassablement.

Tempete

TEMPETE – Série LA BENGALE – mars 2014 © Catherine BEUDAERT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s