MURMURES

Doutes, angoisses, désespoirs.
Pauvre fille prostrée à la tombée du soir.
Que fais-tu de la passion, de l’amour, du courage ?
Préfères-tu croire l’ennemi qui promet ton naufrage ?
Lève-toi,
Regarde vers la lumière.
Le cormoran veille,
Il entend tes prières.
Il te guidera sous l’eau,
Etourdira ta proie,
Gobera son âme,
Luttera avec toi.
Repose-toi, pauvre fille !
Demain viendra le vrai combat.

Murmures - le Cormoran CBEUDAERT

MURMURES (le Cormoran) – Série LA BENGALE © Catherine BEUDAERT

ANIMALE

Traquée, blessée, épuisée,
Besoin d’une main pour me relever.
Le procès me terrasse ;
Pas de carapace.

Animale CBEUDAERT

ANIMALE – série LA BENGALE © Catherine BEUDAERT

TENTATIVE D’ENTOMOLOGIE

Je virevoltais comme un papillon,
De jour en nuit,
Au gré de ma fantaisie.
Victime d’un picador,
Coups d’un mauvais sort,
Me voici assignée.
Stupéfaction…

Tentative d'entomologie CBEUDAERT

Tentative d’entomologie – série La Bengale – 20 mars 2012 © Catherine BEUDAERT

LA ROSE BENGALE

Comme un mirage,
Une femme sans âge
M’a redonné courage.

Il faisait gris dans ma tête cet après-midi là. Je montais sur la falaise sans but précis. Enfin… si. Plongée dans ma brume, je ne l’ai pas senti s’approcher, ce petit bout de femme, qui me fixait avec intensité. Arrivée à ma hauteur, d’une voix ferme, elle me dit, en m’offrant son trésor, une rose éclatante : « malgré les embruns, malgré les tempêtes, regardez comme elle s’est épanouie ! Elle est pour vous, la belle, à la nature, on dit merci ! »
Sans un mot de plus, elle est partie, me laissant avec la rose, résistante et en vie.

La Bengale CBEUDAERT

… 30 juin 2012 … naissance de ma série LA BENGALE…  © Catherine BEUDAERT

 

Histoire de la série LA BENGALE

Il a plu sur ma vie,
La lumière est devenue rare.
Nuits fragiles, journées incertaines,
Destinée enlaidie par un procès illégitime,
Malmenée, désorientée,
Assujettie aux conséquences d’un acharnement aberrant,
Engloutie par les incohérences du système judiciaire,
J’ai eu froid.
La lueur d’espoir qui éclairait ma route a bien failli s’éteindre un soir d’orage…
In extremis, une grâce mystérieuse m’a remplie de courage.
Sous terre, à genoux, et – enfin – debout, j’ai appris à esquiver les coups.

LA BENGALE est une série d’autoportraits commencée le 30 juin 2012, jour où une inconnue m’a offert une rose Bengale au bord d’une falaise…

22 octobre 2015, la série n’est toujours pas terminée.

la Bengale CBEUDAERT

Points de départ (tranche de vie de photographe / l’oeil ne se repose jamais)

Quand je ne suis pas occupée à emprunter des secondes d’autres vies, j’aime m’abriter dans une bulle, hors du temps. Peu importe l’heure ou l’endroit. Peu importe mon niveau d’énergie. Je savoure l’instant où les frontières entre le réel et l’imaginaire s’évaporent, quand des histoires surannées prennent corps, vivent, puis s’évanouissent.
Elles sont souvent tissées de morceaux de nostalgie, de légèreté, d’élégance, d’invraisemblance aussi.
Alors, je les crayonne – avec des traits ou avec des mots – pour plus tard.
Le « plus tard » arrive parfois.
Lorsque la matière et le temps semblent vouloir s’unir, je reprends mes boitiers pour provoquer la concrétisation de ces images irréelles qui deviendront des « points de départ »….

Des points de départ pour rêveurs volontaires.

Happy story
Happy story