LA ROSE BENGALE

Comme un mirage,
Une femme sans âge
M’a redonné courage.

Il faisait gris dans ma tête cet après-midi là. Je montais sur la falaise sans but précis. Enfin… si. Plongée dans ma brume, je ne l’ai pas senti s’approcher, ce petit bout de femme, qui me fixait avec intensité. Arrivée à ma hauteur, d’une voix ferme, elle me dit, en m’offrant son trésor, une rose éclatante : « malgré les embruns, malgré les tempêtes, regardez comme elle s’est épanouie ! Elle est pour vous, la belle, à la nature, on dit merci ! »
Sans un mot de plus, elle est partie, me laissant avec la rose, résistante et en vie.

La Bengale CBEUDAERT

… 30 juin 2012 … naissance de ma série LA BENGALE…  © Catherine BEUDAERT

 

Histoire de la série LA BENGALE

Il a plu sur ma vie,
La lumière est devenue rare.
Nuits fragiles, journées incertaines,
Destinée enlaidie par un procès illégitime,
Malmenée, désorientée,
Assujettie aux conséquences d’un acharnement aberrant,
Engloutie par les incohérences du système judiciaire,
J’ai eu froid.
La lueur d’espoir qui éclairait ma route a bien failli s’éteindre un soir d’orage…
In extremis, une grâce mystérieuse m’a remplie de courage.
Sous terre, à genoux, et – enfin – debout, j’ai appris à esquiver les coups.

LA BENGALE est une série d’autoportraits commencée le 30 juin 2012, jour où une inconnue m’a offert une rose Bengale au bord d’une falaise…

22 octobre 2015, la série n’est toujours pas terminée.

la Bengale CBEUDAERT

CONTRETEMPS

Dans cette vidéo, vous pourrez découvrir quelques images de ma nouvelle série VIBRATION, une histoire de temps à capturer absolument pour ne pas le perdre.